J’ai lu « Petits secrets, grands mensonges » de Liane Moriaty

J’ai lu – Roman, policier

Bonjour à tous, j’ai lu « Petits secrets, grands mensonges » de Liane Moriarty, voici ma chronique !

Résumé de l’éditeur Le Livre de Poche

À la fête de l’école, quelqu’un a trouvé la mort. Qui est responsable du drame ? Trois femmes à la croisée des chemins, des ex-maris et leurs nouvelles épouses, des familles recomposées (ou décomposées), qui cachent tous de redoutables petits mensonges, se retrouvent au cœur de l’affaire.
Après Le Secret du mari, best-seller international, Liane Moriarty nous plonge une nouvelle fois dans l’univers clos de ces quartiers résidentiels qui dissimulent derrière leurs jolies façades des secrets inavouables.
HBO s’est inspiré du livre pour créer une minisérie, Big Little Lies, diffusée sur OCS, avec Nicole Kidman et Reese Witherspoon – lectrices enthousiastes du roman ! – dans les rôles principaux.

 

Un univers proche de celui de Desperate Housewives avec une rare finesse psychologique. Catherine Balle, Aujourd’hui en France.

Ma chronique

 ⭐⭐⭐⭐💫 / 5

Encore une fois une première pour moi, je lis mon premier livre de cette autrice australienne, mais j’avoue que son nom ne m’était pas inconnu. J’aime les histoires mystérieuses, mais plutôt feel-good type « Desperate housewives » de ce genre d’auteur, j’en avais donc entendu parler. D’ailleurs le roman « Le secret du mari » me fait de l’œil depuis un certain temps !

Je découvre donc Liane Moriarty, romancière qui a su me séduire avec ce livre. J’ai beaucoup aimé le format qui consiste à dévoiler un mystère, celui d’un décès. Le résumé nous en fait part dès le début, mais c’est là qu’est tout le concept : tout au long du roman, nous ne connaissons ni l’identité de la personne décédée, ni celle du meurtrier. Le jour du meurtre est le repère temporel au cours de l’histoire, nous avançons donc au rythme de « 6 mois avant xxx », « 2 mois avant xxx », etc. Ce format m’a beaucoup plu, et permet, malgré quelques passages moins prenants, de rester en haleine jusqu’à la fin !

Je trouve les personnages très travaillés, auxquels on s’attache beaucoup. Je préviens : l’autrice a développé en grande majorité des personnages féminins. Après le thriller que j’avais lu précédemment (voir ici ma chronique sur Il était deux fois de Frank Thilliez), c’est exactement le genre d’histoire qu’il me fallait. Je trouve l’esprit très « américain » si ça veut dire quelque chose, en tout cas on entre dans des sphères familiales et amicales en faisant connaissance de plus ou moins jeunes mamans. D’ailleurs, les personnages sont réunis à travers leurs enfants, ou leurs liens avec les lieux qu’ils fréquentent. Je n’en dis pas plus !

J’ajoute qu’il y a quand même des sujets difficiles abordés, je pense notamment au harcèlement scolaire ou à la violence conjugale. C’est là qu’est aussi le pouvoir de Liane Moriarty, nous passons un bon moment en sa compagnie tout en prenant conscience de certaines tristes réalités.

En bref, je ne pense pas que ce livre rentre dans mon top 10 ou 20 des meilleures lectures, mais je l’ai lu extrêmement vite, car l’autrice a su m’emporter. Je découvre son univers et je pense que ces romans ont d’unique le mélange du style policier / suspens et feel-good.

Si vous l’avez lu, ou si ça vous dit bien, n’hésitez pas à commenter l’article ou à me retrouver sur Instagram !

À très vite pour d’autres chroniques…

Mathilde

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.