J’ai lu « Ne m’oublie pas » d’Alix Garin

J’ai lu – Roman graphique

Bonjour à tous, j’ai lu « Ne m’oublie pas » d’Alix Garin, voici ma chronique !

Résumé par Le Lombard

La grand-mère de Clémence souffre de la maladie d’Alzheimer. Face à son désespoir, elle prend la décision de l’enlever de la maison de retraite et de prendre la route en quête de l’hypothétique maison d’enfance de sa mamie.

Une fuite, une quête, un égarement, l’occasion de se retrouver ? À moins que ce ne soit plutôt des adieux…

Ma chronique

 ⭐⭐⭐⭐ / 5

Une bande dessinée bouleversante, qui transpire la vérité !

La grand-mère de Clémence a encore essayé de s’échapper de sa maison de retraite, elle est malade, perd souvent la tête et ne pense qu’à une chose : retourner dans la maison où elle a grandi.
Clémence, une jeune femme sensible, a toujours passé énormément de temps avec elle… Et puis pourquoi pas réaliser son vœu ?

Je n’en dirai pas plus, cette bande dessinée m’a touché profondément. J’ai perdu deux de mes grands-parents à cause de la maladie, et je pense que c’est aussi pour ça qu’elle a autant résonné en moi. J’ai trouvé les personnages extrêmement vrais, j’ai tout ressenti comme si leurs décisions étaient les miennes. En fait, la grand-mère de Clémence est très touchante, et comme nous vivons la chose un petit peu en tant que sa petite fille, cela rend l’histoire extrêmement émouvante.

L’histoire ne tourne pas uniquement autour de la maladie d’Alzheimer ou autour de la grand-mère de Clémence, nous découvrons également certains pans de sa personnalité, de son histoire, son enfance, qui donne encore plus d’épaisseur au personnage.

J’ai lu cet album extrêmement rapidement, même si je me suis efforcée d’y aller tranquillement pour profiter des dessins, des visuels, du rendu à fond. Alors après l’avoir terminé, je suis revenue dessus pour analyser les dessins, revenir à mes moments préférés de l’histoire, observer les couleurs… 

J’avais envie d’une bande dessinée, j’en ai lu très peu jusqu’à aujourd’hui, mais celle-ci ! C’était, je pense, la meilleure pour me donner envie de découvrir l’univers de la bande dessinée.
Et que dire de l’aspect de la BD ? C’est un objet livre, qui est juste splendide. Les pages sont d’une qualité incroyable, la reliure rigide également.
Pour finir, je dirais que j’ai adoré les dessins car les planches que j’ai trouvé les plus parlantes, les plus touchantes, ne comportaient même pas de dialogue

Si vous l’avez lu, ou si ça vous dit bien, n’hésitez pas à commenter l’article ou à me retrouver sur Instagram !

À très vite pour d’autres chroniques…

Mathilde

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.