J’ai lu « La vraie vie » d’Adeline Dieudonné

J’ai lu – Roman

Bonjour à tous, j’ai lu « La vraie vie » d’Adeline Dieudonné, voici ma chronique !

Résumé de l’Iconoclaste

Chez eux, il y a quatre chambres. Celle du frère, la sienne, celle des parents. Et celle des cadavres. Le père est chasseur de gros gibier. Un prédateur en puissance. La mère est transparente, amibe craintive, soumise à ses humeurs.
Avec son frère, Gilles, Elle tente de déjouer ce quotidien saumâtre. Ils jouent dans les carcasses des voitures de la casse en attendant la petite musique qui annoncera l’arrivée du marchand de glaces. Mais un jour, un violent accident vient faire bégayer le présent. Et rien ne sera plus jamais comme avant.

LA POÉTIQUE DU CAUCHEMAR

La Vraie Vie est un roman initiatique détonant où le réel vacille. De la plume drôle, acide et sans concession d’Adeline Dieudonné jaillissent des fulgurances. Elle campe des personnages sauvages, entiers. Un univers à la fois sombre et sensuel dont on ne sort pas indemne.

Ma chronique

 ⭐⭐⭐ / 5

Nous entrons dans le quotidien d’une jeune fille et sa famille pendant plusieurs années. Cette jeune fille se retrouve au milieu d’un père violent, chasseur passionné, d’une mère vivant dans la peur, et d’un petit frère si innocent. Un jour, alors qu’elle avait 10 ans, un incident se produit et cela va radicalement changer sa vie, mais surtout sa façon de penser.

Comme je l’avais expliqué sur Instagram, je n’arrive pas à me faire à l’idée que c’est un premier roman. Adeline Dieudonné a une façon d’écrire, et surtout de rentrer dans la tête de cette jeune fille qui est unique ! Ce personnage m’a impressionné, une personne si jeune qui fait face à des épreuves ignobles mais continue de se retrousser les manches et d’avancer.

J’ai trouvé très fort de commencer avec la description de l’environnement, la maison dans laquelle la famille habite, ses différentes pièces, le quartier, le design des maisons… et d’un coup le ton change ! J’avais sciemment évité la lecture approfondie d’autres critiques avant ma lecture, car j’avais noté que le style du livre était particulier, je ne voulais pas gâcher l’effet de surprise, et ça a fonctionné. J’ai été profondément étonnée par la tournure de l’histoire au fur et à mesure qu’elle avançait.

Ici, on aborde des sujets difficiles, un père toxique, violent, considérant les femmes comme des moins-que-rien. Mais également l’adolescence, la relation entre frère et sœur, les envies inexplicables de jeune femme, mais surtout, on découvre que l’espoir est une arme. Une arme qui peut tout changer. Cette jeune fille démontre une force inouïe tout au long de l’histoire, et c’est ce personnage que nous aimons, que nous soutenons jusqu’au bout !

La narratrice nous dévoile son ingéniosité, son intelligence à toute épreuve, mais également ces réflexions. Ce qui m’a également touché, c’est que finalement, j’ai grandi avec elle, j’ai appris avec elle, elle m’a sidéré.

Un vrai coup de cœur, je suis encore sous le choc. C’est simple, j’ai eu beaucoup de mal à lâcher ce livre ! En même temps, rien d’étonnant quand on voit la liste de prix littéraire qu’il a décroché. 

N’hésitez pas à commenter, ou partager cet article, retrouvez-moi sur Instagram pour des chroniques et un tas de blabla autour des livres.

Mathilde

 

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.