J’ai décidé de me mettre au Crossfit, part. 2 – Résultats & sensations

J’ai décidé de me mettre au Crossfit, part. 2 – Résultats & sensations

J’ai décidé de me mettre au CrossFit ! – Résultats & Sensations

Sport – CrossFit, Episode 2

Hello à tous ! Je suis de retour avec le sujet du Crossfit, cette fois-ci pour parler sensation, résultat, et prendre un peu de recul sur ma pratique jusqu’ici.

(Encore une fois, je ne suis pas professionnelle du sport MAIS je pense que cela peut intéresser pas mal d’entre vous, notamment lorsque c’est écrit par une « novice », let’s go !)

Le Crossfit et le physique

Après 3 mois de pratique (et une petite coupure pour les vacances d’été), je ressens beaucoup de changements au niveau de mon corps.

Les changements physiques sont beaucoup plus importants et rapide lors du démarrage du CrossFit car le corps et les muscles sont sollicités d’une manière nouvelle et intense. J’ai longtemps pratiqué le judo, fait beaucoup de musculation mais c’est la première fois que je rencontre un entraînement où je dois me dépasser systématiquement mais surtout qui appelle tous les muscles en force et en endurance. 

Ce dépassement, et également le fait que le Crossfit sollicite à peu près tout le corps, fait évoluer votre physique, car celui-ci veut pouvoir répondre à ces sollicitations.

Niveau physique, ça va très vite, je conseille de prendre un mètre, ou des photos et d’éviter de se fier à la balance. Un bon repère également peut-être les habits, on se rend vite compte qu’un jean serre aux cuisses mais baille à la taille ! 

Je profite donc encore de cette évolution-là : mais pas d’illusion, l’évolution physique se calme avec le temps et l’habitude (mais continue, si on se challenge toujours plus 😉 )

Crossfit dessin

Mon endurance musculaire

Je ressens également beaucoup de changement au niveau de ma capacité sportive : déjà mon endurance musculaire est meilleure. Je faisais rarement de musculation ou de sport jusqu’à l’échec, donc mon endurance musculaire était (presque) nulle, et je ressens beaucoup d’amélioration à ce niveau. 

Je pense que c’est sur ce point-là que je vais progresser sans arrêt pendant un moment. En clair, j’ai l’impression de ne plus pouvoir forcer sur certains muscles très tôt dans certain WOD. Plus le temps passe, plus je m’améliore !

La technique : gym, haltéro etc

Ensuite chaque fois que je rencontre un mouvement pour la deuxième fois, je me rends compte que ma technique est meilleure. La troisième fois, encore meilleure, et ainsi de suite.

Je pense que c’est ici que j’apprécie le plus la progression parce qu’avant de maîtriser un exercice, il y a un long apprentissage, mais chaque petit pas permet de mieux exécuter le mouvement, et de s’améliorer.

C’est étrange comme sensation mais en gros on se dit “bon, j’y arrive toujours pas parfaitement, je dois améliorer ci ou ça mais quand même, c’était beaucoup mieux !”

Le développement de la force/puissance

On peut dissocier la force ou la puissance de la technique, même si j’avoue que pour l’haltérophilie, je n’ose jamais mettre lourd tant que je n’ai pas l’impression d’être en sécurité (et donc d’avoir une maîtrise minimum de l’exercice).

En quelques mois j’ai développé ma force puisque je peux soulever plus lourd sur la majorité des exercices, sur le même format d’entraînement. L’avantage quand on débute ? Mon “max” est très bas, ce qui fait que je peux faire un PR (personal record) à partir du moment où je n’ai pas peur, et que je suis en forme le jour du WOD.

Bien sûr, pour ça aussi, c’est une phase qui ne va pas durer indéfiniment, mais profitons des débuts !

—————–

En conclusion, pour moi, le CrossFit c’est un sport qui te permet de te dépasser à CHAQUE entraînement mais surtout de voir de l’amélioration un peu plus chaque jour. L’idée est de faire les choses à son rythme, de tout donner, de ne pas se comparer, de profiter au maximum de l’ambiance !

A mon avis, c’est le sport qui permet de développer efficacement son physique, de garder un contact social fort, et d’aller toujours plus loin en matière de performance.

N’hésitez pas à commenter, partager votre propre expérience en commentaire et… on se retrouve très vite ici ou sur Instagram !

Pour voir mon article sur mon démarrage du Crossfit, c’est par ici 😉

Mathilde

Consommer (mieux) avec des marques/sites responsables

logo hopaal
logo avril cosmétique
logo we dress fair
logo naturalia

J’ai décidé de me mettre au CrossFit ! Épisode 1

J’ai décidé de me mettre au CrossFit ! Épisode 1

J’ai décidé de me mettre au CrossFit ! – Introduction

Sport – CrossFit, Episode 1

Bonjour à tous,

Aujourd’hui nous allons parlé CrossFit, dans cet article je vais vous introduire le CrossFit et vous présenter ce que j’ai appris au cours des premières semaines, mais aussi ce que j’aurais aimé lire avant de commencer.

Encore une fois, je ne suis pas professionnelle du sport MAIS je pense que cela peut intéresser pas mal d’entre vous, notamment lorsque c’est écrit par une « novice », let’s go !

Pourquoi ai-je commencé le CrossFit ?

Je ne vais pas mentir, j’ai clairement été influencée par l’effet de mode alors merci les réseaux !

Je faisais du sport presque quotidiennement et j’étais arrivée au physique que je souhaitais donc pour moi c’était le moment idéal de démarrer une nouvelle activité sportive. A mes yeux, le CrossFit me permettait de devenir plus athlétique, plus performante.

J’ai recherché une salle de CrossFit sur Paris : on appelle ça une Box ! J’ai rapidement décidé de visiter la box Reebok CrossFit Louvres, qui possède 2 boxs, les deux atteignables grâce à mes petites jambes.

La visite était super, on m’explique le concept en gros, on me dit que je dois effectuer 3 séances d’initiation qui me présentera la théorie générale du CrossFit : pas de problème, mon copain et moi sommes lancés dans l’aventure CrossFit. 

Crossfit dessin

Le CrossFit, c’est quoi ?

Rapidement, il est important de préciser que le CrossFit est une marque déposée qui détermine ainsi ce qu’est la pratique sportive appelée crossfit.

Le CrossFit rassemble 3 grandes pratiques sportives :

  • La gymnastique : tous les exercices sans matériel, au poids du corps;
  • L’haltérophilie;
  • Le cardio : corde à sauter, rameur, skierg, vélo, course, etc.

Via le CrossFit on tente d’améliorer pleiiiiiiiiiiiiiiiiiiin de compétences athlétiques : la force, l’équilibre, la souplesse, la puissance, l’endurance cardio, l’endurance musculaire, la puissance, la vitesse, l’équilibre et j’en passe !

Et l’entraînement concrètement ?

Une séance complète de CrossFit est un WOD = Workout Of the Day, ce WOD est accompagné d’un « Warm up » (l’échauffement, avant le WOD) et d’une « After Party » (après le WOD, ce moment où tu penses que le/la coach désire ta mort).

Je sais que quand on regarde les comptes de CrossFit sur Instagram, ou juste un WOD sur internet, on a l’impression que c’est du chinois mais il y a une réponse simple : tous les exercices sont nommés en anglais ET ils utilisent des abréviations.

Je peux donner des exemples : HSPU est une pompe en position de « poirier », HandStand PushUp ou encore Power en haltéro va désigner un exercice qu’il faut exécuter depuis le sol.

Franchement au bout de 10 séances, tu connais à peu près le lexique et surtout tu commences à ne plus faire attention, le coach est là pour t’expliquer, t’assurer, te motiver et te coacher (ahah).

Le WOD peut avoir différentes formes :

  • For Time : Exécuter un nombre donné de tours (enchaînement de différents exercices) ou de répétitions (lorsqu’il y a un seul exercice à effectuer) le plus rapidement possible. Il y a un temps « cible » mais le coach te laisse finir ton WOD jusqu’au temps maximum pas d’inquiétude.
  • L’AMRAP : Effectuer le maximum de tours (enchaînement de différents exercices) ou de répétitions (lorsqu’il y a un seul exercice à effectuer) possibles dans un temps imparti = As Many Rep As Possible
  • Heavy day : effectué X séries de X répétitions avec la charge la plus lourde possible. Le temps de repos sera important entre les séries, l’objectif n’est pas d’aller vite mais d’augmenter sa force.
  • L’EMOM : every Minute on the Minute, on doit faire x reps chaque minute pendant x minutes.
  • + parfois cela peut-être un format Tabata : x secondes d’effort, et x secondes de repos pour un ou plusieurs exercices et cela un certain nombre de fois.

Concrètement que tu sois débutant ou pas, à la fin d’un entraînement tu es KO.

Il y a certains mouvements caractéristiques du CrossFit que je n’arriverai pas à exécuter avant un moment je pense… notamment la marche sur les mains (HandStand walk), ou encore les muscle ups (tractions et remontée de la totalité du haut du corps au-dessus de la barre) et même les toes to bar !

Mais ne vous inquiétez pas, c’est aussi le principe d’un entraînement : pour chaque WOD contenant des exercices nécessitant certaines compétences dit « skill », le coach proposera des alternatives, avec différents niveaux de difficulté. Les alternatives ne sont pas un échec, c’est elles qui permettent ensuite d’arriver à exécuter la compétence finale. Pour les WOD consistant à soulever une charge, la première alternative sera simplement d’utiliser une charge plus légère que la charge prescrite (= RX).

En clair, qui que tu sois tu peux faire du CrossFit !

Ah et aussi : ce n’est pas un sport de bourrin, je pense que c’est une idée générale à cause des images de crossfitteurs qui balancent leur barre d’haltérophilie après une répétition : même cette même personne va aussi marcher sur ces mains, puis courir, etc.

Via ce lien, un article proposé sur le site de ma box présentant l’entraînement CrossFit mais aussi son objectif.

Parlons ambiance !

Un WOD c’est la musique à fond, des cris, beaucoup de sueurs mais aussi des encouragements mutuels ! Au CrossFit, on ne regarde pas de travers les personnes autour de soi et on s’encourage.

J’ai trouvé à ma box une ambiance de folie, je pense que c’est d’ailleurs ce qui m’a le plus manqué pendant mes séances durant mes vacances.

S’il y a une compétition, c’est juste 2 potes qui veulent voir qui soulève le plus lourd, ou qui arrive à finir le plus tôt, mais c’est toujours bon enfant.

Je voyais cette ambiance au travers des réseaux mais j’avoue qu’il faut le vivre pour le croire car ça reste un sport avec une dimension personnelle, dans le sens où pour moi c’est très souvent du mental (moi qui dit à moi-même : putain mais bouge ton cul, tire, soulève, allé à fooooond).

Mais alors, qui peut faire du CrossFit ?

Tout le monde. Quel que soit la condition physique au démarrage, quel que soit l’âge, le poids, et même des personnes avec handicap.

Les alternatives et les coachs sont là pour vous aider ! Alors lancez-vous…

 

Le prochain article sera plus axé sur les ‘résultats’ liés à la pratique du CrossFit par rapport à ma propre expérience. Si vous avez des remarques, que cet article vous a plu n’hésitez pas à commenter, partager, et à me retrouver sur Instagram.

A très vite !

Mathilde

Consommer (mieux) avec des marques/sites responsables

logo hopaal
logo avril cosmétique
logo we dress fair
logo naturalia

J’ai l’impression de ne plus progresser dans ma pratique sportive ! Que faire ?

J’ai l’impression de ne plus progresser dans ma pratique sportive ! Que faire ?

J’ai l’impression de ne plus progresser dans ma pratique sportive ! Que faire ?

Sport & Progression

Bonjour à tous, aujourd’hui nous nous retrouvons sur le sujet “Débloquer sa progression sportive lorsqu’on stagne”, sujet qui a gagné le droit d’être étudié en premier grâce à votre engouement sur Instagram !

Pour commencer, c’est le premier sujet que je traite de cette manière : j’illustre mes propos avec mon expérience mais les idées proviennent essentiellement de mes recherches, donc vous trouverez à la fin de l’article tous les liens vers le contenu initial. L’idée est que je vous fasse gagner du temps en consolidant tout ça.

C’est parti !

Corriger votre alimentation pour avoir un meilleur carburant

Pour pratiquer mon activité sportive, j’ai besoin d’énergie ! Mais pas n’importe laquelle, l’idée est de corriger mon alimentation pour avoir beaucoup d’énergie “qualitative” et ainsi débloquer ma progression en ayant une meilleure performance.

Une alimentation basée uniquement sur des produits trop gras, transformés, industriels, peut nuire à votre progression. L’idée est assez simple : alimentation déséquilibrée = résultats sportifs déséquilibrés.

A l’inverse on doit manger en quantités suffisantes! Si vous ne mangez pas assez, vous allez avoir une énorme baisse d’énergie, et ça va se ressentir fortement dans vos performances sportives.

 

progression sport ma petite révolution

Sortir de sa zone de confort

Cette idée-là n’a pas besoin de sources extérieures pour être confirmée : j’ai moi-même constaté que quand je me force à faire des exercices, ou un sport pour lequel je ne suis pas forcément à l’aise, les résultats sont bien supérieurs que lorsque je fais des exercices dont j’ai l’habitude.

Vous stagnez ? Vous n’arrivez plus à augmenter vos performances, à modifier votre masse musculaire ? Il faut surprendre votre corps et votre organisme à travers de nouveaux exercices, un nouveau format d’entraînement ou même un nouveau sport !

“Votre corps s’adapte à l’effort et à l’entraînement, il a une mémoire alors si vous faites toujours les mêmes exercices, le même jour, et en plus dans le même ordre, il n’y a plus aucune intensité.” – chiaandchill.com

A l’inverse, arrêter de changer son programme en permanence

Il faut sortir de sa zone de confort, changer de temps en temps ses exercices, sa manière de solliciter le muscle mais pas en permanence !

En fait nos muscles ont besoin de temps pour s’activer, et se développer sur certains exercices, alors donnons-leur le temps nécessaire pour progresser.

Ralentir ses entraînement, pour mieux progresser

Cela peut faire sourire, mais le surentraînement est une vraie cause de la stagnation niveau sport. Pourquoi ? Votre corps, vos muscles en général, ont besoin de récupérer. Pour faire simple, c’est pendant le repos que les muscles grossissent. 

Si je m’entraîne tous les jours mais que mon corps ne suit pas, les résultats ne seront pas au rendez-vous.

De mon côté j’ai déjà expérimenté ça, à un moment où je ne progressais plus vraiment, je suis partie quelques jours, je n’ai pas fait de sport. A mon retour, j’ai senti que j’avais de super sensations, et mes muscles ont évolués plus vite !

De façon générale, comme je m’entraîne quotidiennement, je ressens que je suis très en forme après un ou deux jours de repos.

La durée de repos nécessaire dépend bien évidemment de votre niveau sportif, l’important est d’écouter son corps.

Conclusion : Ne pas négliger pas notre temps de repos, nous écoutons notre corps, et les signes de fatigue.

Mettre plus d’intensité

Parfois, on ne progresse plus pour la simple raison qu’on ne se donne pas à fond !

C’est simple, si tu sens que tu aurais pu faire beaucoup mieux, beaucoup plus, et qu’en plus tu constates que ta progression est nulle : c’est que tu dois mettre plus d’intensité dans ta pratique sportive.

Il faut se dire que s’entraîner 2 heures ne va pas rendre l’entraînement plus efficace car l’intensité va énormément baisser avant la fin de l’entraînement. Il est essentiel d’avoir une intensité élevée lors de ses entraînements quitte à en réduire la durée ou en augmentant le repos entre les séances en fonction de nos sensations.

Trouver une régularité d’entraînement

Un autre aspect qui peut ralentir voire stopper votre progression : la régularité. 

Effectivement, notre corps s’adapte et progresse quand on le sollicite beaucoup, mais il se désadapte également ! Il est donc important d’être le plus régulier possible, et ainsi faire en sorte que la progression soit régulière.

Mais vous devez surtout prendre du plaisir !

Je tenais à préciser que chercher à être meilleur est une bonne pratique, surtout quand on veut rester motivé pour faire du sport au quotidien. Il faut tout de même prendre en compte les facteurs extérieurs. J’ai le droit d’avoir des soucis personnels, de ne pas avoir la tête à ça, ou juste d’avoir un jour sans !

L’essentiel est d’avoir envie de façon générale, et de se connaître. Ne vous forcez pas à faire du sport si vous n’allez pas bien.

Inspirations

Voici quelques-unes de mes sources, si vous souhaitez en savoir encore plus !

Voilà, j’espère que le contenu de cet article vous a aidé ! N’hésitez pas à commenter, partager, prenez soin de vous et retrouvez-moi sur Instagram.

Mathilde

 

Consommer (mieux) avec des marques/sites responsables

logo hopaal
logo avril cosmétique
logo we dress fair
logo naturalia

Faire du sport à la maison grâce à des vidéos gratuites

Faire du sport à la maison grâce à des vidéos gratuites

Faire du sport à la maison : mes vidéos YouTube préférées

Sport & Musculation à domicile

Youtube vidéo sport

Bonjour à tous,

Aujourd’hui article très simple : je vous donne les vidéos de sport à la maison que j’ai faite tout au long du confinement et qui (pour moi) sont efficaces.

Je vais les classer par partie du corps (haut/bas) ou type d’entraînement. N’hésitez pas à commenter si vous avez d’autres Youtubeurs en tête qui proposent des entraînements sympas, pour ma part ça se résume à 4 personnes : Pamela Reif, MadFit, Heather Robertson et ZeusFitness. Je vous invite à checker leurs chaînes, pour trouver votre bonheur parmis TOUTES les vidéos d’entraînement gratuites qu’ils proposent (merci à eux !).

Pourquoi cet article ? Sans abuser c’est la question sur Instagram que vous me posez le plus : tu fais quoi comme sport ? Aujourd’hui, les salles ont rouvertes, j’utilise donc beaucoup moins ces vidéos mais si vous n’êtes pas abonnés à une salle, c’est la bonne solution pour se muscler, et brûler des calories.

Travailler le haut du corps à la maison

Vous pouvez muscler votre haut du corps tranquillement grâce à ses vidéos, adaptez les poids en fonction de votre objectif ou de votre force, l’essentiel est de bien contrôler chaque mouvement (chose que j’ai du mal à faire avec mon haut du corps peu développé).

10 min pour muscler ses petits bras ET ses abdominaux

10 min pour muscler vos bras avec des bouteilles (mon préféré)

10 min pour muscler ses bras avec MadFit, elle inclut des pauses de temps en temps, c’est bien pour démarrer

15 min haut du corps, plutôt tranquille, mais les bras brûlent bien !

20 min d’entraînement avec poids, j’adore celui-ci, pareil, pensez aux bouteilles d’eau..

Pour finir, 10 min pour muscler son dos avec des bouteilles

Travailler le bas du corps à la maison

Il est facile de s’entraîner le bas du corps sans poids : squats, fentes, wide squat, quadrant… Je vous propose 5 vidéos, chaque Youtubeurs en fait énormément, j’ai listé uniquement mes préférés niveau sensation et intensité.

12 min pour travailler ses jambes – Sans équipement

12 min pour muscler le fessier – Avec élastique, mais efficace sans également

Fessier également, en format 10 min

15 min pour travailler le fessier et les jambes, sans impact donc pas de squat 🙂

15 min de travail centré sur les cuisses (ça brûle c’est extra !)

15 min jambes/cuisses/fesses

Travailler ses abdos à la maison

Ici je propose presque que des vidéos de Pamela Reif, ces workout abdos sont intensifs, et très durs, n’hésitez pas à mettre pause et en prendre le temps de faire les mouvements correctement. J’ajoute qu’il est un peu inutile de faire plus d’une vidéo d’abdo dans un seul entraînement, laissez vos abdominaux récupérer ! 😉

Niveau débutant en 10 min pour démarrer, une fois que vous le maîtrisez, montez en niveau, si c’est trop simple, allez directement au niveau dur 

Niveau intermédiaire en 12 min

Niveau intermédiaire en 15 min (je le trouve moins dur que les suivants… 🙂 )

15 min d’abdos par ZeusFitness, niveau intermédiaire d’après moi

Dur, mais qui fait du bien en 8 min ET avec Jason Derulo

Le 6pack en 10 min (c’est une blague, mais c’est dur)

Travailler le cardio/Vidéos HIIT

C’est ce que j’aime le moins, pour être honnête de mon côté j’ai surtout fait des vidéos Insanity de ShaunT, mais voici 3 propositions.

10 min de cardio TRES doux

10 min de cardio intense

28 min HIIT cardio et abdos

Un peu d’étirements

Ici j’utilise seulement 2 vidéos pour détendre mes muscles, et calmer mon cardio, une de 10 min avec quelques exercices, et l’autre essentiellement stretching de 15 min :

Pour ma part, je construis en moyenne une heure d’entraînement du corps entier avec ses vidéos. Étant donné que la plupart sont au poids du corps, ce n’est pas trop frustrant pour vos muscles.

Dîtes-moi ce que vous en pensez sur insta, ou en commentaire.

A très vite !

Mathilde

Consommer (mieux) avec des marques/sites responsables

logo hopaal
logo avril cosmétique
logo we dress fair
logo naturalia

Idées reçues et préjugés sur la musculation

Idées reçues et préjugés sur la musculation

Idées reçues et préjugés sur la musculation

Sport – Musculation

Bonjour à tous,

Je vous partage aujourd’hui les 5 préjugés que j’avais avant de commencer la musculation, et surtout les explications pour les démentir… Rédiger ce court article m’a beaucoup fait rire étant donné qu’aujourd’hui je fais de la musculation presque quotidiennement.

« La musculation va me faire gonfler, je vais devenir masculine »

Premier point, j’ai longtemps évité toute forme de musculation, car je pensais devenir masculine. Mon excuse ? J’ai une musculature naturellement large (par rapport à certaines femmes, du moins je l’imaginais), pourquoi forcer encore plus, je vais ressembler à un homme ! 

Ne vous inquiétez pas, la musculation ne fait pas ressembler à un bodybuilder en 3 entraînements. De plus, si vous y allez tranquillement, en augmentant au fur et à mesure les poids, vos muscles vont se former et dessiner votre corps (et non pas le gonfler !)

Bien sûr, la musculation modifie le corps, à vous de doser votre pratique pour atteindre le physique de vos rêves.

« La musculation m’empêche de perdre du poids »

J’ai longtemps pensé cela mais NON, ce n’est pas le cas.

Oui le muscle est plus lourd que la graisse, mais concrètement, si vous êtes en déficit calorique et faites essentiellement de la musculation, vous allez perdre aussi vite que si vous faisiez du cardio sauf que vos muscles seront plus dessinés.

Pendant un entraînement de musculation on dépense moins de calories que pendant un entraînement cardio intense. Par contre la musculation effectuée régulièrement va augmenter le métabolisme sur le long terme. Plus on est musclé, plus on dépense de calories au repos sans rien faire. Le muscle est une forme de stockage d’énergie (comme la graisse), donc plus la masse musculaire est élevée, plus il est nécessaire de consommer de calories pour simplement maintenir cette masse musculaire.   

pourquoi faire de la musculation

L’idéal est donc de combiner cardio et musculation sans faire de croix sur l’un des deux pour bénéficier des avantages des 2 types d’entraînement.

 

« La musculation ? C’est de la gonflette ! »

J’ai aussi longtemps cru à cela, en ‘rigolant’ des hommes particulièrement musclé et prétendant qu’ils ‘passent leurs vies à la salle’. 

La vérité ? Avoir un corps taillé, musclé, tel qu’on le souhaite, c’est du travail de fond, et un entraînement sérieux et régulier. Ce travail doit être reconnu, et non pas ‘moqué’ (attention : je parle des sportifs qui n’utilisent que des produits naturels à côté de leurs entraînements…). 

Le corps ne prend pas du muscle par hasard et pour le plaisir mais pour être capable de résister à un effort plus intense. La musculation et la progression qui l’accompagne donne une réelle force, et puissance au quotidien.

Ce que je veux dire par là c’est que concrètement je ressens que ma force est décuplée dans la vie ‘normale’ grâce à la musculation. 

« Des protéines après la muscu ? De la drogue en poudre ! »

AHAHAHAH, ça doit vous faire rire, moi aujourd’hui j’en rigole également mais j’étais sérieusement persuadé que la protéine en poudre était une sorte de “triche” pour les personnes faisant de la musculation, que cette dernière était dangereuse pour eux.

Alors non, la protéine n’est pas une forme de dopage, c’est simplement de la nourriture sous forme de poudre. Cela permet de donner à votre corps ce dont il a besoin pour construire ses muscles au fur et à mesure des entraînements. Je n’en consomme pas quotidiennement (je dirais 1 jour sur 2), mais il est important d’apporter des protéines à votre corps pour avoir des muscles en progression, soit uniquement via des aliments classiques,  soit via des aliments classiques et des protéines en poudre, peu importe.

 

N’hésitez pas à partager vos propres idées reçues sur la musculation ou le sport en général en commentaire. 

En espérant vous avoir convaincu que tout ces préjugés sont faux et vous avoir fait rire 🙂 à très bientôt !

 

Mathilde

Consommer (mieux) avec des marques/sites responsables

logo hopaal
logo avril cosmétique
logo we dress fair
logo naturalia

10 choses qui me motivent à faire du sport régulièrement

10 choses qui me motivent à faire du sport régulièrement

10 choses qui me motivent à faire du sport régulièrement

Perte de poids/Sport – Partie 4

Bonjour à tous,

Aujourd’hui nous allons parler de motivation pour le sport ! J’ai reçu pas mal de messages d’entre vous sur Instagram me posant la question : “comment tu fais pour te motiver pour faire du sport tous les jours ?”, je vais essayer d’y répondre dans cet article en vous donnant les choses que je fais pour assurer mon entraînement quotidien.

1 : Se fixer des objectifs

La première chose je pense que c’est ça, se fixer des objectifs permet de visualiser la suite, une sorte de “lumière” au bout du tunnel. Ce n’est pas obligatoire mais je pense que si vous savez que vous avez tendance à abandonner rapidement, c’est la bonne solution.

De mon côté par exemple, je me fixe plusieurs objectifs : un objectif plutôt “facile” à atteindre, qui évolue dès que je l’atteint, et ensuite un ou deux objectifs plus longs termes. Tous ces objectifs me permettent de ne pas trop me perdre dans les exercices, et de travailler “au moins” ces muscles-là lorsque je ne suis pas motivée.

2 : Avoir une routine sportive rodée, et indispensable

Ici c’est un peu plus dur à écrire mais en gros : pour moi il est important de se construire une base d’exercices (musculation, cardio, ou ce que vous voulez) que vous considérez fondateurs. De mon côté ces exercices font à peu près travailler tout le corps. Une fois cette base définie, vous devez la maîtriser.

Cette routine devient le coeur de vos entraînements, donc les jours où vous voulez vous entraîner mais la motivation n’est pas là vous faites au moins ça ! Et vous savez que vous avez travailler vos muscles clés.
Par exemple pour moi : 6 sets de 10 répétitions avec 1 exercice biceps isolés, pompes, 2 exercices jambes, 3 exercices fesses, si ok j’ajoute des rowings.

dessin abdos

Vous faites évoluer cette routine pour augmenter la difficulté, vous challenger mais surtout ne pas se lasser.
A force, ce cœur pourra vous devenir indispensable, vous pourrez en arriver à vous “sentir mal” si vous ne la faites pas… C’est là que vous pourrez peut-être atteindre un minimum de sport presque quotidien.

Vous pouvez vous construire des entraînements types de cette façon : 1 routine haut, 1 routine bas, 1 routine full body et peut-être un jour de dépassement où vous tentez que des nouveaux exercices.

3 : Varier… encore et encore

Je me contredis un peu entre la routine et le fait de varier les sports et les exercices mais… en gros si vous avez votre routine, vous allez ajouter des exercices, du cardio, des éléments autour pour construire votre entraînement du jour.

En fait il est intéressant de varier vos exercices tout le temps pour travailler vos muscles plus efficacement. En faisant ça, vous surprenez votre corps, qui va gagner de la masse musculaire (et perdre de la masse grasse etc etc).

Challengez vous ! Aller chercher l’échec permet de progresser, un exercice que vous détestez car vous n’y arrivez pas, il faut le refaire encore et encore et persévérez jusqu’à le maîtriser. C’est souvent là que je suis la plus fière personnellement.

4 : Noter ces entraînements quelque part

C’est un petit réflexe que j’ai depuis 2 ans et qui pourrait peut-être marcher pour d’autres : Je note systématiquement mon activité physique chaque jour. Vous pouvez noter brièvement mais moi par exemple, je note tous mes exos sur le bloc-note de mon téléphone, les vidéos Youtube de sport, les courses en extérieur, les exercices de musculation. Ensuite, dès que j’ai fini mon exercice quotidien, je note tout cela sur un agenda papier.

Bon c’est devenu un peu une manie (puisqu’en fait je le note 2 fois !) mais de façon générale ça permet 2 choses :

  • Évaluer, constater sa progression sur les exercices pratiqués,
  • Mais surtout constater chaque jour/semaine/mois tous les efforts pratiqués.

5 : Être régulier sans y aller trop vite

La pratique sportive a un impact sur votre musculature, vos capacités etc seulement si vous pratiquez du sport régulièrement.

Ici c’est assez court : n’y allez pas trop vite. Ne passer pas de 0 sport à 1h par jour, ni de cardio à la salle 1 fois par semaine à la musculation quotidienne. De même au niveau de l’effort, quand vous souhaitez augmenter les poids sur un exercice, allez-y petit à petit, pour être sûr de réussir votre objectif à terme.
Pour ma part, j’ai pris le temps, j’ai commencé par des entraînements de 30 à 45 minutes 3 fois par semaine, puis 4 fois, puis j’ai augmenté la durée de l’entraînement et ainsi de suite. Aujourd’hui j’assure environ 1heure de sport quotidien minimum.

6 : Se féliciter systématiquement

Ça peut paraître étrange mais soyez fière de chaque entraînement. De mon côté, les jours où je démarre mon entraînement en soufflant parce que “franchement, j’ai la flemme”, 1 heure après, quand j’ai terminé, je suis ultra fière de moi.

Alors auto-congratulez-vous ! “C’est bien, je suis content(e) de moi, c’est comme ça que je vais progresser.”

7 : Mesurer ces mensurations

De mon côté je ne le fais toujours pas régulièrement car je continue à perdre du poids et je vois l’évolution de mes muscles et ma masse grasse dans le miroir.

Mais si vous êtes à un poids stable et/ou que le poids ne vous intéresse pas mais les muscles et votre shape oui, alors mesurez vos mensurations.

Cet article montre les endroits clés à mesurer pour suivre l’évolution musculaire. De façon générale, si vous ciblez une perte de poids, vous n’êtes pas obligés de mesurer vos biceps ( 😀 ) mais plutôt : cuisses, taille, poitrine, fesses.

Se mesurer permet de constater son évolution et d’être encore plus motivé pour progresser encore !

 

8 : Apprécier sa pratique sportive

Pour tenir un rythme d’entraînement régulier, vous ne pouvez pas systématiquement vous forcer à faire du sport. Vous devez profiter du moment et l’apprécier la majorité du temps !

Pour moi, certains exercices ne me plaisaient pas, j’ai insisté et maintenant je les adore. Mais pour d’autres pratiques, je n’ai jamais apprécié, donc je les ai écarté de mes entraînements.

Le sport c’est avant tout un plaisir, du pure bonheur, et vous devez profiter de ça à fond et à la fin, savourez l’endorphine libérée par l’effort.

9 : Écouter son corps

Si vous sentez une douleur musculaire ciblée le lendemain d’un entraînement, il est préférable de faire le choix de moins solliciter le muscle en question ce jour-là.

De même si vous sentez une baisse d’énergie, de motivation, ne vous entraînez pas, laissez votre corps se ressourcer. Ce n’est pas grave ! D’autant plus que le repos fait partie intégrante du cycle de votre muscle pour sa croissance.

Pour ma part, en écoutant mon corps j’arrive à battre des records, à me motiver à progresser, car mon corps est en forme !

 

10 : Réserver du temps pour bouger

Souvent, par manque de temps, le sport est annulé ou bien devient une corvée, car il empêche de faire ci ou ça. Alors je m’organise, je prends du temps pour ça et surtout je vise large : comme ça je peux récupérer tranquillement après mon entraînement. En faisant ça, je ne vois pas mon entraînement comme une corvée mais comme un plaisir que j’ai le temps d’apprécier.

Vous pouvez créer vos routines sportives sur le critère temporel : imaginons que le matin vous avez toujours 30 minutes en semaine, alors construisez une routine de 30 minutes avec temps de repos, et c’est parti !

 

Pour finir, j’ai aussi lu cet article sur le site de Decathlon qui donne 10 astuces pour se motiver à faire du sport, je l’ai trouvé plutôt clair.

Merci pour votre lecture, n’hésitez pas à commenter en partageant vos propres techniques pour maintenir votre régularité d’entraînement !

Mathilde

 

Consommer (mieux) avec des marques/sites responsables

logo hopaal
logo avril cosmétique
logo we dress fair
logo naturalia