Produits solides : comment réunir confort et environnement ?

Produits solides : comment réunir confort et environnement ?

Produits solides, comment réunir confort et environnement ?

Mieux consommer

Bonjour à tous !

Aujourd’hui le sujet est clair : les produits solides. Je souhaite en parler dans le cadre de mes articles sur le thème de la consommation responsable, je vais essayer de faire court mais l’idée est de réfléchir sur pourquoi est-ce plus responsable d’avoir des produits solides puis plus pragmatiquement quels produits peut-on remplacer par des produits solides.

 

L’éco-responsabilité des produits solides

L’emballage

Je pense que c’est l’atout numéro 1 des produits solides, ils ne  sont (en général) pas suremballés. Il suffit de comparer la taille d’un petit packaging carton autour d’un savon par rapport à celui de votre gel douche, ou votre lotion démaquillante.

De plus, si la marque de votre produit a une vraie démarche éco-responsable, cet emballage sera 100% recyclable. C’est tout benef : moins de plastique, et un produit plus rapidement ouvert !

Parfois en magasin spécialisé, les produits sont même vendus totalement nus, ça c’est du 100% zéro déchet ☆☆☆☆

Produits solides ma petite révolution

La durée de vie

Ici, c’est plus mon point de vue que quelque chose d’évident je pense. Je m’explique : pour moi, on a tendance à utiliser TROP de produit (je pense notamment au gel douche, ou à une mousse nettoyante par exemple) lorsque celui-ci est liquide. 

Parfois car le packaging (le fameux) est construit justement pour libérer beaucoup de quantité (et donc que tu rachètes plus vite, malin !), soit parce qu’on a toujours l’impression que ça ne suffira pas.

Le produit solide, qui peut être un savon pour le visage, un savon pour le corps, un dentifrice, est plus naturellement utilisé en quantité nécessaire. Je veux dire que lorsque je me fait un shampoing, je frotte le shampoing solide, puis je fais mousser le tout dans mes cheveux, point. Avec un shampoing liquide, je suis persuadée d’en utiliser une quantité supérieure à ce qui est nécessaire !

La finalité est donc que le produit solide va durer dans le temps, contrairement à un produit liquide.

Le gaspillage

Encore une fois, c’est une constatation personnelle mais franchement : est-ce que tout le monde utilise son shampoing liquide, ou son savon liquide jusqu’à la dernière goutte ?

Est-ce que toi qui lis ceci, tu ajoutes de l’eau dans le contenant systématiquement pour être sûr de tout utiliser ? Peut-être que toi oui, mais beaucoup d’autres non.

Le produit solide peut être consommé jusqu’au dernier morceau, à condition de l’utiliser intelligemment. Il existe tout simplement des sacs à savons prévus à cet effet.

Lorsque votre savon arrive en fin de vie : soit un tout petit morceau, soit plusieurs petits morceaux, vous pouvez l’insérer dans un sac en sisal et celui-ci fera mousser le savon jusqu’à la fin. 

Si jamais vous ne connaissiez pas et que vous souhaitez vous équiper, je vous laisse un petit lien du sac en sisal de la marque Avril, qui propose un sac en fibre naturelle à seulement 2 €.

Quels produits de mon quotidien peuvent être achetés au format solide ?

Il existe énormément de produits au format solide, c’est à vous de savoir si cela peut convenir à votre utilisation.

Je prends mon exemple pour illustrer : quand j’utilise un savon solide pour me laver, je trouve que cela assèche un peu ma peau, donc ici je garde la version liquide mais je me dirige vers un format plus écologique, avec une composition lisible et dont le contenant se réutilise ou se recycle à 100%.

Je vous liste les produits solides que je connais, avec un lien vers un de ces produits d’une marque que j’ai testé :

Le shampoing solide 

J’utilise un shampoing de la marque LAMAZUNA depuis un mois et je trouve qu’il est parfait ! Déjà à ma grande surprise, le shampoing mousse énormément seulement en frottant ma main dessus donc je suis conquise. La marque propose en plus une gamme large, qui ressemble étrangement au marque de grande distribution : cheveux secs, gras, normaux etc.

Il existe des shampoings solides avec ou sans huile essentielle, vous avez de quoi trouver votre bonheur !

Le savon pour le corps

Ici c’est le plus connu puisque initialement le gel douche était peu répandu et la majorité des gens utilisaient des pains de savons pour se laver.

Comme je l’ai dit je n’en consomme pas, mais je sais que la marque Avril propose une bonne gamme de savon pour le corps (et j’ai aimé tous les produits que j’ai essayé d’eux alors… go).

Le savon pour le visage

Il est important de se laver le visage tous les jours, pas seulement avec de l’eau, mais il est déconseillé d’utiliser un produit fait pour le corps sur votre petit visage sensible.

Personnellement j’utilise le savon pour le visage de la marque Avril, la version classique. 

Il en existe plusieurs autres, mais en tout cas cela me convient tout à fait.

Le démaquillant solide

Et oui, le démaquillant existe aussi en version solide. Cela peut être un vrai pas vers la consommation responsable si vous vous maquillez quotidiennement ! (bien sûr, il est très conseillé de l’accompagner de disques de démaquillage lavables 😉 )

J’ai fait quelques recherches, et celui-ci, fabriqué à Marseille, avec seulement 4 ingrédients naturels, me paraît un bon choix (les avis sont excellents).

Le dentifrice solide

Je n’ai jamais essayé, mais les retours sont plutôt bons, et étant donné que c’est un produit qu’on utilise 2 ou 3 fois par jour, cela peut être une vraie économie.

La marque LAMAZUNA propose plusieurs dentifrices solides sur son site (et chez les magasins revendeurs).

Le déodorant solide

Si vous êtes un adepte du déodorant, je vous conseille soit d’acheter un déodorant solide, la marque LAMAZUNA (encore !) en propose un qui recueille de très bon avis.

Vous pouvez également utiliser une pierre d’alun en guise de déodorant, vous en trouverez dans n’importe quel magasin bio (Naturalia, Bio’c’bon ou encore Biocoop…).

Y apporter un soin particulier

Si votre démarche est vraiment d’aller vers une consommation responsable, vous devez prendre soin de vos produits solides, pour pouvoir les utiliser jusqu’à la fin. Pour ma part je fais seulement 3 choses :

  • Je les laisse sécher sur un porte savon aéré entre chaque utilisation,
  • Je les garde propres, et les range lorsqu’ils sont secs,
  • J’utilise un sac en sisal s’il reste peu de produit.

 

N’hésitez pas à commenter si vous utiliser d’autres produits solides dans votre quotidien (je ne suis pas exhaustive) ou si vous avez tester un produit fabuleux !

A très vite.

Mathilde

Consommer (mieux) avec des marques/sites responsables

logo hopaal
logo avril cosmétique
logo we dress fair
logo naturalia

Où acheter des vêtements écoresponsables sur internet ?

Où acheter des vêtements écoresponsables sur internet ?

Où acheter des vêtements écoresponsables sur internet ?

Mieux consommer

Bonjour à tous, le thème de l’article est clair mais petite introduction : qu’est-ce qu’un vêtement éco-responsable ? Je vais tout simplement citer l’article de WeDressFair,

“1. Un vêtement éco-responsable doit respecter l’environnement et les animaux.

  1. Un vêtement éco-responsable doit être fabriqué dans des conditions socialement acceptables.
  2. Le label sur une étiquette est l’équivalent d’une note sur un examen. Il doit normalement permettre de certifier qu’un vêtement répond à tout un tas de critères (sociaux ou environnementaux).”

Vous trouverez dans cet article notamment la liste des matières pouvant être produites de façon responsable, la liste des labels de confiance et/ou les pays où les conditions sociales sont respectées.

WeDressFair

Je vous parle en premier lieu de ce site. Pour ceux qui ne connaissent pas, WeDressFair revient à un Asos, ou un Zalando, du prêt-à-porter responsable. Ce qui veut dire que ce site internet réunit à peu près toutes les marques qui produisent de façon responsables en un même endroit. 

Pour moi c’est top car ça permet de découvrir plusieurs marques/producteurs simultanément, mais également de se faire une idée du vrai prix d’un vêtement responsable.

Le vrai avantage de ce site de vêtement pour moi : on voit sur chaque page d’un article le détail des engagements du producteur, la transparence est totale. Oui, parfois un vêtement écoresponsable ne peut remplir que 2 ou 3 cases écologiques, mais cela fait de lui un article 1439434382 fois plus responsable qu’un article fabriqué en grande quantité en Chine.

TWOTHIRDS

TwoThirds est une marque de prêt-à-porter espagnole. Leur principale cause est la sauvegarde des océans, et la réduction de l’usage de plastique sur la totalité de la chaîne de production.

Les prix sont plutôt abordables, et la gamme est large et variée (notamment en couleur) ! Pour ce qui est de la qualité, j’ai 3 hauts de chez eux, et je peux dire que la matière, et le rapport qualité/prix est validé.

Ils produisent principalement en Europe (de ce que je connais surtout au Portugal), et vendent systématiquement la totalité de leurs stocks à travers 2 opérations : la pré-commande pour tous les produits en cours de production (qui permet de définir la quantité à produire) et ensuite des promotions raisonnées s’il reste du stock.

1083

Pour cette marque, je n’ai pas encore eu l’occasion de tester, mais ayant fait beaucoup de recherches sur les marques de prêt-à-porter responsable je ne pouvais pas ne pas en parler. Il est très dur de trouver des jeans éco-responsables, pour la simple et bonne raison que le jean demande ÉNORMÉMENT d’eau dans son traitement pour arriver à l’état d’un pantalon.

1083 est une marque française proposant des vêtements (principalement connue pour ces jeans) écoresponsables : ils développent de nouvelles technologies pour limiter leur impact environnemental notamment une technique de délavage du jean sans aucun impact sur l’environnement.

Pourquoi “1083” ? Le défi relevé par la marque consiste à vous livrer un vêtement produit à moins de 1083 km de chez vous. Ce qui signifie : emploi local, production locale, et livraison en circuit court.

Sneakers : VEJA

Ici j’ai pas besoin de faire un récit, vous connaissez tous la marque (et moi j’adore les sneakers, encore aujourd’hui). Commerce équitable, ou matière écologique, la marque produit au Brésil et respecte toutes les conditions sociales pour leurs employés.

Le plus ? La seule raison pour laquelle une paire de VEJA peut coûter le même prix qu’une paire de Nike est que VEJA applique le principe de zero publicité. La marque française ne nous fait donc pas payer 70% de plus pour des spots télé ou des affichages.

J’adore leurs baskets et je trouve honnêtement que la marque est géniale, il n’insiste pas sur leur côté responsable (qui est pourtant approuvé !) et arrive à la hauteur des grandes marques de sneakers sans faire trop de bruit. Alors, si vous voulez de nouvelles sneakers, pensez Veja. 

Hopaal

Ici, nous parlons d’une marque française. J’ai eu l’occasion de tester leurs vestes notamment. 

Hopaal c’est un producteur français, local, qui utilise essentiellement des matières recyclées pour nous proposer de magnifiques pièces. Le prix est élevé mais croyez-moi, la qualité est de mise ! La production reste raisonnée en nombre, donc votre vêtement pourrait être qualifié de “rare”.

Le petit + : si vous suivez leur newsletter, vous pouvez participer à construire les prochains produits ou collections et découvrir leurs projets toujours plus responsables.

PS: vous retrouvez pas mal de produits Hopaal sur le site WeDressFair.

Armedangels

ARMEDANGLES est une marque allemande cette fois-ci : pour moi la marque éthique avec le meilleur rapport qualité/prix (mais je ne les connais pas toute encore !).

L’idée est simple : ils produisent des vêtements  intemporels, avec des matières respectueuses de l’environnement (certifiées), ont des conditions de travail socialement acceptables (et toujours en évolution selon les directives européennes, quel que soit le lieu de production), enfin ils proposent des prix justes.

Accessoires et chaussures : Jules & Jenn

J’ai découvert cette marque lorsque mon copain m’a offert une magnifique paire de boots de ville en cuir marron pour l’automne/hiver. J’ai ensuite offert un sac à bandoulière à ma soeur, qui est ravie (de ce qu’elle m’a dit !).

Alors ce n’est pas la marque la plus verte que je cite dans cet article mais c’est une marque française qui applique le principe de l’upcycling ! Il réutilise des matériaux non ou utilisés, ou déchets, pour en faire de sublimes pièces. Pour finir, il pratique les soldes responsables, et font des dons à des associations en faveur des droits sociaux.

Tout est produit en Europe (et parfois en France) de façon artisanale.

dessin mapetiterevolution

Conclusion : je n’ai pas tout mis, déjà, n’hésitez pas à commenter avec votre site de prêt-à-porter responsable préféré.

J’ai donc encore deux éléments à aborder : d’abord, l’éco-responsabilité n’est jamais totale, mais si une marque vous offre de la transparence, c’est déjà un premier pas, et vous pourrez vous faire un avis. Ensuite, attention à bien reconnaître un label, ou une certification d’un vêtement dit “responsable” : beaucoup de marques créent leur propre label avec leurs propres normes, ce qui n’a aucun sens.

Désolée mais effectivement, la gamme conscious de H&M ne fait pas le taff… Tout simplement parce que même si tout est ok niveau matériau, la surproduction est clairement là.

Commentez, partagez, et donnez-moi votre commentaire en-dessous.

A très vite !

Mathilde

 

Consommer (mieux) avec des marques/sites responsables

logo hopaal
logo avril cosmétique
logo we dress fair
logo naturalia

Se débarrasser des vêtements inutiles

Se débarrasser des vêtements inutiles

Comment se débarrasser des vêtements inutiles ?

Consommer mieux, moins et de façon raisonnée

Bonjour à tous, aujourd’hui je vous parle de faire le vide dans son dressing et je vous détaille les différentes solutions que j’ai utilisé, et que j’utilise encore.

La première tâche obligatoire est de déterminer ce qui doit quitter votre dressing : des vêtements que je ne mets plus depuis longtemps, des vêtements qui me vont petits ou grands, des vêtements trop abîmés, ou tout simplement des vêtements que je n’aime pas/plus.

Pour être honnête, j’adore faire ça. Je l’ai fait environ quatre fois en 6 mois pour arriver à un dressing qui contient (à peu près) que des vêtements que je porte. J’avais fait BEAUCOUP TROP d’achats, et cette action m’a fait du bien.

J’ai mon sac, ma pile, ma montaaaagne de vêtements prête à quitter mon dressing, que puis-je faire ?

Je peux donner mes vêtements

Première solution assez simple, je contacte mes proches pour savoir s’ils sont intéressés par ci ou ça et je leur mets de côté les pièces qu’ils veulent réutiliser ou porter. 

Super combo : je fais plaisir à un proche et en plus mon vêtement va avoir une deuxième vie et être utilisé comme il le mérite !
Vous pouvez également donner vos vêtements à des associations, je ne l’ai jamais fait mais je pense notamment à Emmaüs ou autre du même acabi.

Je peux vendre mes vêtements

Toujours pour donner une seconde vie à vos vêtements, vous pouvez les vendre ! Bien sûr, ici sont concernés uniquement les vêtements en bon état, et encore “dans l’air du temps”. Vous ne vendrez probablement pas des chaussettes troués !
Personnellement j’utilise quotidiennement Vinted, je trouve leur plateforme claire, l’envoi des colis est simple, et surtout il y a beaucoup d’utilisateurs pour avoir encore plus de chance de trouver des acheteurs.
Je vous invite aussi à jeter un coup d’oeil pour vous faire plaisir avec une pièce de seconde main… même si ce n’est pas le sujet de cet article.

recyclage dressing

Je peux jeter mes vêtements au bon endroit

Pour que vos vêtements abîmés, qui ne peuvent ni être donnés ni être vendus, puissent avoir une seconde vie, vous pouvez vous en débarrasser… mais où ? Sûrement pas à la poubelle avec mes déchets quotidiens.
J’ai amené des sacs et des sacs et des sacs… de vêtements et accessoires dans des poubelles spécialisées.
Je vous donne mon site préféré : ici je trouve tous les endroits, poubelles ou commerces, qui reprennent les vêtements ! Vous pouvez même entrer directement votre adresse pour trouver le point le plus proche, et ne pas voir cette action comme une corvée.

Ensuite leur traitement peut être varié : soit réutilisé et donné tel quel, soit transformer pour upcycler vos vieilles chaussettes en un tout nouveau produit. 
Enfin vous l’avez compris l’idée est de trouver un moyen de ne pas gâcher vos vêtements donc vous souhaitez vous débarrasser.
N’hésitez pas à me dire en commentaire ce que vous faites pour alléger votre dressing ou même des sites ou plateformes que je ne connais pas.
A très vite pour un nouvel article.

Mathilde

Consommer (mieux) avec des marques/sites responsables

logo hopaal
logo avril cosmétique
logo we dress fair
logo naturalia

Pourquoi j’ai commencé à consommer de façon plus responsable et raisonnée ?

Pourquoi j’ai commencé à consommer de façon plus responsable et raisonnée ?

Pourquoi j’ai commencé à consommer de façon plus responsable et raisonnée ?

Consommer raisonnablement, consommer mieux !

Bonjour à tous, il est temps d’aborder pour la première fois un nouveau thème de ma petite révolution : la consommation responsable. Je vais essayer de faire court pour vous donner les raisons pour lesquelles j’ai décidé de changer ma manière de consommer. Cet article sera suivi d’un autre détaillant les choses que j’ai changé dans consommation petit à petit (lien à venir… #teasing).

Début de ma prise de conscience… 

Il y a un an, il y a même quelques mois, je consommais compulsivement. Bon, pour la partie compulsive, je ne suis pas sûre que ça ait vraiment changé, mais ça c’est un autre sujet ! Je commandais beaucoup de vêtements, de chaussures essentiellement en ventes privées mais aussi sur tous les sites que vous connaissez déjà : Zara, Mango, Zalando, Asos, et j’en passe…

Pour ce qui est de l’alimentation, j’étais étudiante, et je ne me posais pas de question. Je consommais très peu de produits frais, acheté beaucoup de surgelés et je n’achetais QUE dans les supermarchés classiques de proximité, en l’occurrence Super U.

Faire le point sur la situation actuelle… et réfléchir

Grâce à ma grande sœur, qui a toujours fait attention à ce qu’elle consommait, mais aussi à mon petit copain, j’ai commencé à me poser des questions. D’où viennent ces objets ? Qui les a fabriqués ou produits ? Comment sont-ils arrivés jusqu’à moi ? 

Des amoncellements de cartons  et de plastique dans mon appartement dus à mes commandes sur internet m’ont fait réagir tout à coup. Les achats sur internet, oui, les achats compulsifs, pourquoi pas, ça me regarde, mais pourquoi pas ne pas consommer mieux.

AGIR

J’ai d’abord commencé par les vêtements. Je me suis vite rendu compte que la réflexion nécessaire sur la composition de l’habit mais aussi le prix plus élevé réduisait concrètement ma consommation. Je n’en étais pas plus frustrée alors j’ai continué dans ce sens ! J’ai commencé à acheter plus de la moitié de mes vêtements sur des sites spécialisés dans la production verte et/ou écoresponsable ou bien tout simplement d’occasion. 

balance dessin régime

Ensuite il y a eu les chaussures. Je possède un (beaucoup trop) grand nombre de sneakers, et je n’avais plus besoin d’en acheter. Il faut avouer que cette réflexion même était nouvelle pour moi, sinon je ne me serais pas retrouvée avec plus de 40 paires de baskets. Mais j’ai pris la décision suivante : SI j’ai envie d’acheter une paire de chaussures, celles-ci doivent ABSOLUMENT être faites avec des matériaux écologiques ou recyclés ou bien être produites de façon responsable ou être d’occasion. Pour les chaussures, je me suis immédiatement obligée à faire un effort car je me suis rendu compte que j’en avais déjà bien plus que ce dont j’avais besoin.

Le bienfait ?

Je consomme mieux, et je sais ce que j’achète et je me sens juste mieux. 

Mes motivations en résumé

  • Je veux soutenir la production locale, française ou européenne
  • Je veux agir sur la pollution en achetant/consommant des produits moins polluants
  • Je veux économiser les ressources et matières premières
  • Je veux respecter l’environnement MAIS aussi l’humain qui participe à la production (conditions de travail, salaires, droits…) 
  • Je ne veux plus/pas gaspiller : recyclage, upcycling, vendre d’occasion…
  • Je veux profiter de mes achats en les rendant rares mais surtout raisonnés
  • Je veux savoir ce dont j’ai VRAIMENT besoin
  • Je veux me sentir mieux, simplement. 

J’ai tout un tas d’articles à vous partager à ce sujet mais je vais vous en partager seulement quelques-uns pour commencer, cet article donne 10 bonnes idées pour mieux consommer, il date de 2018 mais est toujours d’actualité.

Et enfin sur le site de la marque éthique Himalayan Made où un article présente 6 manières de consommer éthique et responsable, et présente notamment les matières premières qui sont respectueuses de l’environnement, parle de la consommation d’occasion etc.

Je suis loin d’être écologique, je suis loin d’être complètement responsable mais je fais un effort et je me sens mieux. J’ai conscience de la problématique de surconsommation et j’essaye de m’améliorer au fur et à mesure. J’ai envie de partager cette expérience et d’influencer positivement les personnes qui m’entourent. C’est donc le but de cet article, alors je vous dis à très bientôt à ce sujet… 

N’hésitez pas à partager l’article et à me raconter votre expérience en commentaire.

Mathilde

 

Consommer (mieux) avec des marques/sites responsables

logo hopaal
logo avril cosmétique
logo we dress fair
logo naturalia