Abdos et ventre plat : 5 points à souligner

Perte de poids – Partie 3

Bonjour à tous,

Le sujet du jour : les abdominaux et le ventre plat. Voilà un graal que beaucoup de personnes désirent sans forcément réfléchir à la manière la plus efficace d’y parvenir. Je vous détaille dans cet article ce que j’ai pu déduire de mon expérience durant mes entraînements et ma perte de poids, c’est parti !

Avant de commencer je le répète, je liste des déductions que j’ai lu mais surtout constaté en « faisant ». Je ne suis pas médecin, ni diététicienne ou coach… Bonne lecture.

1. Faire des abdos n’aplatit pas votre ventre

Vous faites des abdos régulièrement ? C’est top, muscler ses abdominaux est une bonne pratique, j’ai pu lire dans de nombreux articles qu’avoir des abdos puissants peut prévenir quelques problèmes de santé (article du figaro ici ou un autre ici).

Si vous avez de la graisse au niveau de la sangle abdominale, ce n’est pas des abdos qui vont vous faire fondre ou faire apparaître de jolies tablettes de chocolat.

Je pense que nous avons tous constaté cela, mais autant fuir tous les articles et toutes les vidéos du type “6 exercices pour un ventre plat”, “Ventre plat en 3 semaines avec ce workout”… Si vous avez de la graisse abdominale, ça musclera vos abdominaux, oui, mais votre graisse ne va pas disparaître.

2. La graisse abdominale est la dernière à partir lors d’une perte de poids

Ici je fais une constatation qui va concerner la majorité des cas, il est possible que vous soyez un cas particulier (et vous avez une chance folle !).

En général, lorsque vous perdre du poids, vous allez perdre du poids de partout, au fur et à mesure, et la graisse abdominale est souvent la dernière à disparaître, d’autant plus si ça fait longtemps qu’elle est bien installée.

De mon côté, j’ai vu de gros changements au niveau du ventre au bout de 10 kilos de perdus, en sachant qu’après 15 kilos, j’ai encore un petit ventre malheureusement… 

dessin abdos

En fait, le constat général est que vous ne pouvez pas cibler une partie de votre corps lorsque vous perdez du poids, la graisse va fondre de façon uniforme en fonction de votre génétique et vous n’avez (à priori) pas trop le choix.

Petite aparté pour les femmes : vous allez effectivement perdre (beaucoup) de poitrine avant de voir votre sangle abdominale diminuer significativement… 🙁

3. Les abdos visibles dépendent uniquement de votre taux de graisse

A priori nous avons tous des abdominaux, plus ou moins développés, mais bien présents ! Le seul facteur qui fait que ces abdos sont visibles ou non est en fait le taux de graisse. En effet, les abdos commenceront à être visible lorsque vous passerez en-dessous d’un certains taux de graisse. Pour avoir une idée, vous pouvez taper “taux de graisse” sur Google Image (ou cliquer ici) et vous verrez un petit peu le résultat.

En clair, au moins vous avez de graisse dans le corps, au plus votre 6-pack fera son apparition. 

4. Ce n’est pas parce qu’ils ne sont pas visibles que vos abdos sont faibles

Je me réfère au point 3, c’est assez simple puisque vous pouvez avoir une graisse abdominale importante mais avoir des abdominaux extrêmement musclés.

Je dis souvent “je n’ai pas d’abdo”, mais c’est un abus de langage.

Donc conclusion : ce n’est pas parce que je ne les voie pas, que mes abdos ne sont pas forts.

5. C’est bien de faire des abdos… mais raisonnablement

Donc oui ! Faire des abdos est très bien, de mon côté je prends environ 10 minutes par jour à travailler mes abdominaux (ici la meilleure vidéo de Pamela Reif pour muscler ses abdos, 10 minutes très intenses).

Mais les abdominaux restent un petit groupe musculaire, il est donc peu utile d’entraîner uniquement ça pendant 1 heure.

Le mieux est d’ajouter sa routine d’abdos à un entraînement plus général ciblant des groupes musculaires importants. J’ai lu un article Basicfit à ce propos qui explique très bien ce point ! Vous le trouverez ici : ça concerne également les biceps.

Abdos, biceps… Ces muscles ‘tendances’ sont petits, et doivent donc être travaillés raisonnablement, inutile de les sur-entraîner. 

De plus, les abdominaux sont en fait sollicités pendant d’autres exercices : squats, soulevés etc.

Pour finir, il n’y a pas que les crunchs pour muscler vos abdos, si vous avez des douleurs au dos notamment, essayez des alternatives notamment du gainage (qui muscle en profondeur, et ne déclenche pas de douleur au dos).

N’hésitez pas à commenter, partager… et à consulter mes autres articles.

Mathilde

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Consommer (mieux) avec des marques/sites responsables

logo hopaal
logo avril cosmétique
logo we dress fair
logo naturalia