10 choses qui me motivent à faire du sport régulièrement

Perte de poids/Sport – Partie 4

Bonjour à tous,

Aujourd’hui nous allons parler de motivation pour le sport ! J’ai reçu pas mal de messages d’entre vous sur Instagram me posant la question : “comment tu fais pour te motiver pour faire du sport tous les jours ?”, je vais essayer d’y répondre dans cet article en vous donnant les choses que je fais pour assurer mon entraînement quotidien.

1 : Se fixer des objectifs

La première chose je pense que c’est ça, se fixer des objectifs permet de visualiser la suite, une sorte de “lumière” au bout du tunnel. Ce n’est pas obligatoire mais je pense que si vous savez que vous avez tendance à abandonner rapidement, c’est la bonne solution.

De mon côté par exemple, je me fixe plusieurs objectifs : un objectif plutôt “facile” à atteindre, qui évolue dès que je l’atteint, et ensuite un ou deux objectifs plus longs termes. Tous ces objectifs me permettent de ne pas trop me perdre dans les exercices, et de travailler “au moins” ces muscles-là lorsque je ne suis pas motivée.

2 : Avoir une routine sportive rodée, et indispensable

Ici c’est un peu plus dur à écrire mais en gros : pour moi il est important de se construire une base d’exercices (musculation, cardio, ou ce que vous voulez) que vous considérez fondateurs. De mon côté ces exercices font à peu près travailler tout le corps. Une fois cette base définie, vous devez la maîtriser.

Cette routine devient le coeur de vos entraînements, donc les jours où vous voulez vous entraîner mais la motivation n’est pas là vous faites au moins ça ! Et vous savez que vous avez travailler vos muscles clés.
Par exemple pour moi : 6 sets de 10 répétitions avec 1 exercice biceps isolés, pompes, 2 exercices jambes, 3 exercices fesses, si ok j’ajoute des rowings.

dessin abdos

Vous faites évoluer cette routine pour augmenter la difficulté, vous challenger mais surtout ne pas se lasser.
A force, ce cœur pourra vous devenir indispensable, vous pourrez en arriver à vous “sentir mal” si vous ne la faites pas… C’est là que vous pourrez peut-être atteindre un minimum de sport presque quotidien.

Vous pouvez vous construire des entraînements types de cette façon : 1 routine haut, 1 routine bas, 1 routine full body et peut-être un jour de dépassement où vous tentez que des nouveaux exercices.

3 : Varier… encore et encore

Je me contredis un peu entre la routine et le fait de varier les sports et les exercices mais… en gros si vous avez votre routine, vous allez ajouter des exercices, du cardio, des éléments autour pour construire votre entraînement du jour.

En fait il est intéressant de varier vos exercices tout le temps pour travailler vos muscles plus efficacement. En faisant ça, vous surprenez votre corps, qui va gagner de la masse musculaire (et perdre de la masse grasse etc etc).

Challengez vous ! Aller chercher l’échec permet de progresser, un exercice que vous détestez car vous n’y arrivez pas, il faut le refaire encore et encore et persévérez jusqu’à le maîtriser. C’est souvent là que je suis la plus fière personnellement.

4 : Noter ces entraînements quelque part

C’est un petit réflexe que j’ai depuis 2 ans et qui pourrait peut-être marcher pour d’autres : Je note systématiquement mon activité physique chaque jour. Vous pouvez noter brièvement mais moi par exemple, je note tous mes exos sur le bloc-note de mon téléphone, les vidéos Youtube de sport, les courses en extérieur, les exercices de musculation. Ensuite, dès que j’ai fini mon exercice quotidien, je note tout cela sur un agenda papier.

Bon c’est devenu un peu une manie (puisqu’en fait je le note 2 fois !) mais de façon générale ça permet 2 choses :

  • Évaluer, constater sa progression sur les exercices pratiqués,
  • Mais surtout constater chaque jour/semaine/mois tous les efforts pratiqués.

5 : Être régulier sans y aller trop vite

La pratique sportive a un impact sur votre musculature, vos capacités etc seulement si vous pratiquez du sport régulièrement.

Ici c’est assez court : n’y allez pas trop vite. Ne passer pas de 0 sport à 1h par jour, ni de cardio à la salle 1 fois par semaine à la musculation quotidienne. De même au niveau de l’effort, quand vous souhaitez augmenter les poids sur un exercice, allez-y petit à petit, pour être sûr de réussir votre objectif à terme.
Pour ma part, j’ai pris le temps, j’ai commencé par des entraînements de 30 à 45 minutes 3 fois par semaine, puis 4 fois, puis j’ai augmenté la durée de l’entraînement et ainsi de suite. Aujourd’hui j’assure environ 1heure de sport quotidien minimum.

6 : Se féliciter systématiquement

Ça peut paraître étrange mais soyez fière de chaque entraînement. De mon côté, les jours où je démarre mon entraînement en soufflant parce que “franchement, j’ai la flemme”, 1 heure après, quand j’ai terminé, je suis ultra fière de moi.

Alors auto-congratulez-vous ! “C’est bien, je suis content(e) de moi, c’est comme ça que je vais progresser.”

7 : Mesurer ces mensurations

De mon côté je ne le fais toujours pas régulièrement car je continue à perdre du poids et je vois l’évolution de mes muscles et ma masse grasse dans le miroir.

Mais si vous êtes à un poids stable et/ou que le poids ne vous intéresse pas mais les muscles et votre shape oui, alors mesurez vos mensurations.

Cet article montre les endroits clés à mesurer pour suivre l’évolution musculaire. De façon générale, si vous ciblez une perte de poids, vous n’êtes pas obligés de mesurer vos biceps ( 😀 ) mais plutôt : cuisses, taille, poitrine, fesses.

Se mesurer permet de constater son évolution et d’être encore plus motivé pour progresser encore !

 

8 : Apprécier sa pratique sportive

Pour tenir un rythme d’entraînement régulier, vous ne pouvez pas systématiquement vous forcer à faire du sport. Vous devez profiter du moment et l’apprécier la majorité du temps !

Pour moi, certains exercices ne me plaisaient pas, j’ai insisté et maintenant je les adore. Mais pour d’autres pratiques, je n’ai jamais apprécié, donc je les ai écarté de mes entraînements.

Le sport c’est avant tout un plaisir, du pure bonheur, et vous devez profiter de ça à fond et à la fin, savourez l’endorphine libérée par l’effort.

9 : Écouter son corps

Si vous sentez une douleur musculaire ciblée le lendemain d’un entraînement, il est préférable de faire le choix de moins solliciter le muscle en question ce jour-là.

De même si vous sentez une baisse d’énergie, de motivation, ne vous entraînez pas, laissez votre corps se ressourcer. Ce n’est pas grave ! D’autant plus que le repos fait partie intégrante du cycle de votre muscle pour sa croissance.

Pour ma part, en écoutant mon corps j’arrive à battre des records, à me motiver à progresser, car mon corps est en forme !

 

10 : Réserver du temps pour bouger

Souvent, par manque de temps, le sport est annulé ou bien devient une corvée, car il empêche de faire ci ou ça. Alors je m’organise, je prends du temps pour ça et surtout je vise large : comme ça je peux récupérer tranquillement après mon entraînement. En faisant ça, je ne vois pas mon entraînement comme une corvée mais comme un plaisir que j’ai le temps d’apprécier.

Vous pouvez créer vos routines sportives sur le critère temporel : imaginons que le matin vous avez toujours 30 minutes en semaine, alors construisez une routine de 30 minutes avec temps de repos, et c’est parti !

 

Pour finir, j’ai aussi lu cet article sur le site de Decathlon qui donne 10 astuces pour se motiver à faire du sport, je l’ai trouvé plutôt clair.

Merci pour votre lecture, n’hésitez pas à commenter en partageant vos propres techniques pour maintenir votre régularité d’entraînement !

Mathilde

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Consommer (mieux) avec des marques/sites responsables

logo hopaal
logo avril cosmétique
logo we dress fair
logo naturalia